Notre formidable cerveau

//Notre formidable cerveau

Un formidable cerveau… Thomas Edison, David Servan-Schreiber, … et maintenant Idriss Aberkane !

En 1903, Thomas A. Edison, inventeur du phonographe, écrivait :

« Le médecin du futur ne donnera pas de médicaments ; il formera ses patients à prendre soin de leur corps, à la nutrition et aux causes et à la prévention des maladies ».

Exactement un siècle plus tard, en 2003, David Servan-Schreiber, (pourtant psychiatre), publie « Guérir : le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments ni psychanalyse« .

Il fait découvrir au grand public les avancées des neurosciences dans le domaine du lien corps-cerveau. Il démontre l’impact de nos pensées et émotions sur la santé physique. Et préconise des moyens d’action non médicamenteux pour éviter ou se sortir des schémas émotionnels destructeurs auto-hypnose, cohérence cardiaque, E.M.D.R., méditation de pleine conscience,…

Depuis, les neuroscientifiques n’ont cessé de développer les technologies qui nous permettent de comprendre le fonctionnement de notre cerveau. Le cerveau humain est d’ailleurs le seul mécanisme connu capable de comprendre son propre fonctionnement. Et plus nous pénétrons le fonctionnement du cerveau, plus nous connaissons les règles auxquelles il obéit et, donc, la manière de les utiliser pour changer utilement nos programmations.

On sait de plus aujourd’hui qu’un cerveau équilibré, dans lequel tous nos médiateurs chimiques cérébraux sont en équilibre et en harmonie, est synonyme d’énergie, de bonne humeur, d’absence d’addiction, du maintien d’un poids idéal, d’un sommeil réparateur et d’un apprentissage continuel. Tout cela dépend de l’organisation du cerveau qui prédit la longévité.

Et pourtant le cerveau est l’organe encore trop souvent méconnu ou oublié par les thérapeutes, les psychologues, les coachs, et certains médecins, formés, malgré eux, trop généralement à traiter des symptômes plutôt que du terrain.

Chacun d’entre nous est possesseur d’un organe (le cerveau) sous-exploité, qui recèle pourtant un potentiel et des capacités proprement extra-ordinaires qui ne demandent qu’à s’ouvrir et s’exprimer, pour nous permettre de devenir plus grands (meilleurs), plus forts (mentalement et physiquement), plus instruits, plus innovants et visionnaires, plus heureux (ouverts, généreux), et en excellente santé.

… à condition de savoir s’en servir, nous précise Idriss Aberkane ! Et de s’en servir avec sagesse, et par sagesse.

C’est ma passion : transmettre, communiquer, au plus grand nombre ces formidables découvertes des neurosciences sur le plus grand et le plus formidable ordinateur du monde, que nous possédons tous sous notre boîte crânienne. Notre hémisphère droit, surtout, est le siège de notre imaginaire, nos capacités à rêver, notre liberté d’être, notre créativité et adaptabilité, nos intuitions, et, surtout, notre sagesse intérieure.

Apprendre à s’en servir et l’entretenir permet d’atteindre tous nos objectifs immédiats, et réaliser nos rêves inassouvis. Nous pouvons booster nos capacités intellectuelles, cognitives, et artistiques. Nous accédons aux outils de notre changement.

Mes auditeurs ou clients découvrent, qu’au-delà de ça, ils accèdent à un mode de vie on ne peut plus sain et équilibré (garant d’une meilleure santé, d’une plus grande sagesse, et de zénitude), mais aussi la liberté d’être, et l’autonomie leur permettant, par la connaissance, d’échapper aux diktats et manipulations en tous genres des grands communicants (publicités, télévision, presse, lobbies pharmaceutiques, lobbies agro-alimentaires, et autres…).

La liberté passe par la connaissance, et l’être humain adore apprendre sur ses propres mécanismes.

Alors, pourquoi se priver de tous ces apprentissages ! ?